Avon lutte contre les violences faites aux femmes

Depuis l’apparition de la COVID-19, les données et les rapports montrent que tous les types de violence contre les femmes et les filles, et surtout la violence domestique, se sont accrus.

Marie-Charlotte Nouhaud et son équipe se sont engagées à agir au niveau local pour participer activement à la lutte contre ces violences.

Aussi, dès le début du mandat, les élus à l’action sociale (adjointe et conseillers municipaux) ont engagé un travail global concernant cette question avec l’appui des services.
Il s’est traduit par :

  • -l’intégration de l’association « Paroles de Femmes – Le Relais » au conseil d’administration du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), par l’intermédiaire de sa directrice. Elle est désormais administratrice du CCAS depuis son installation en août 2020 à la suite des élections municipales,
  • -la réhabilitation d’un logement communal, dédié aux victimes de violences, dans le cadre d’un hébergement d’urgence le temps qu’elles soient prises en charge par les associations et les partenaires experts,
  • -le partenariat avec un bailleur présent sur le territoire, pour la location de logements par l’association Parole de Femmes dans l’objectif de reloger les femmes victimes,
  • -la formation des agents de police municipale pour l’accueil et l’accompagnement des victimes qui souhaitent déposer plainte. De plus, désormais la procédure est simplifiée : il suffit de remplir un formulaire de dépôt de plainte simplifié qui est immédiatement transmis par courrier électronique à la permanence du parquet de Fontainebleau et à l’association d’aide aux victimes.

Rappelons que toutes les violences conjugales (violences commises au sein des couples mariés, pacsés ou en union libre) sont interdites par la loi et passibles d’une peine d’emprisonnement, qu’elles touchent un homme ou une femme, qu’elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles.
La victime de violences conjugales qui signale les faits peut bénéficier de nombreuses mesures de protection de la part des institutions publiques et des associations. Ces mesures peuvent évidemment s’étendre aux enfants.

Les services de police municipale et du CCAS peuvent vous renseigner et vous accompagner dans vos démarches.
PM : 01 60 71 94 08 /06 72 15 22 56
CCAS : 01 60 71 51 00 ou service.ccas@avon77.com

Victimes ou témoins : à qui s’adresser ?

En cas d’urgence, contacter :
Le 3919 Violence femmes infos (numéro d’écoute anonyme et gratuit 7j/7)
Police secours : le 17 (France) ou le 112 (Union européenne)
Les urgences médicales : le 15 (SAMU) ou le 18 (pompiers)
Le 114 (personnes sourdes ou malentendantes)

Une plateforme de signalement en ligne est également disponible sur https://arretonslesviolences.gouv.fr