Exposition de peinture "Paraboles" de Guillaume Praizelin

Quelques mots de l’artiste Guillaume Praizelin

C’est à partir des années 2000, après de lourds problèmes de santé que j’ai décidé de peindre plus sérieusement, c’est à dire de ne plus jeter ou détruire mes créations.
J’ai pris plus de temps et dédié plus de temps à la peinture, et aux autres formes d’expressions ( musique, graphisme..).

L’esthétique de mes œuvres est inspiré de l’art abstrait, l’art brut, disons l’art contemporain en général, mais également d’une pléiade d’autres mouvements picturaux et musicaux.

Il ne s’agit pas là d’inspiration consciente, mais plutôt d’un vaste monde, d’un univers de création allant de Jérôme Bosch à Brueghel pour l’atmosphère de mysticisme, de Max Ernst à Anselm Kiefer pour l’esprit de la matière, de Cy Twombly pour la diversité des techniques et le rejet de la maîtrise.

Malgré une année passée en école d’art je me considère comme largement autodidacte, expérimentant de nouvelles techniques, et de nouvelles matières, le but étant d’exprimer une émotion, une ambiance, sans nécessiter d’explication, ni de représentation claire et précise.

Cette démarche créative qui était d’une certaine manière « thérapeutique » initialement représente aujourd’hui l’essentiel de mon activité. Mon travail n’est plus le reflet d’une « crise » mais désormais une réelle démarche d’artiste peintre, au sens professionnel.

Démarche artistique

Mon travail s’inscrit dans la durée ; pour atteindre l’idée que j’ai en tête, il me faut du temps, un repli solitaire, une résonnance entre un désir de matière et un désir d’ambiance.

Ce qui vient en premier, l’inspiration initiale, est le plus souvent une ambiance formée de couleurs et de matière.
Depuis mes premières toiles, je crois être allé vers une forme de dépouillement, de simplification, dans les couleurs notamment.
J’utilise une technique mixte, acrylique pigments naturels, peinture en spray, posca mais aussi des matériaux de rebuts ou de mon environnement quotidien tels que le métal, du tissu, du papier, de la gaze ou encore des produits très éloignés comme la bétadine.

J’entends avant tout transmettre une émotion et à ne pas trop conceptualiser ou expliquer ma démarche.

En raison des mesures sanitaires (COVID-19), le port du masque est obligatoire pour les visiteurs en complément des règles de distanciation physique et des gestes barrières.

PAVILLON DE L’ÉRABLE
Domaine de Bel Ébat
Rue du Vieux Ru - AVON
01 60 74 80 58

HORAIRES D’OUVERTURE
mercredi de 15h à 19h
samedi et dimanche de 14h30 à 19h
Visites de groupes sur rendez-vous

ENTRÉE LIBRE