Plan d’urgence sociale

Pour faire face aux difficultés nouvelles rencontrées par les habitants à la suite de la pandémie de Covid-19, le Centre Communal d’Action Sociale étend les types d’aides qu’il apporte et assouplit leurs conditions d’accès et de délivrance.
Le Conseil d’administration a voté à l’unanimité un plan d’aide sociale d’urgence d’un montant de 80 000 euros.

Il va permettre d’aider les Avonnais touchés par le chômage partiel, le non renouvellement du contrat de travail ou encore la perte notable d’activité de manière financière et humaine. Voici un extrait des nouvelles décisions.

Les aides facultatives proposées sont relatives à : l’aide alimentaire (et hygiénique), l’enfance, l’hébergement d’urgence, l’habitat, le transport, les obsèques, le maintien du lien social, le soutien des associations d’aide alimentaire et autres aides diverses.

Aide alimentaire

Des chèques d’accompagnement personnalisé et/ou des bons alimentaires « Epicerie Solidaire » sont remis ainsi que des kits d’hygiène.

Aide à l’enfance

CCAS : Elle consiste en la prise en charge de factures de services périscolaires maternels et élémentaires pour des enfants scolarisés à Avon.
Pendant toute la période où l’enfant ne peut pas être accueilli à l’école et bénéficier d’un repas fourni par la cantine, il est proposé aux familles de bénéficier de bons pour l’épicerie solidaire afin de faire face aux besoins alimentaires supplémentaires de la famille liée à la présence de l’enfant au domicile.

Ville : elle a décidé de minorer le tarif du centre de loisirs pour cet été de 40%, pour tous (sans distinction de revenus). Elle a aussi choisi de permettre la gratuité pour l’accueil des enfants de soignants et personnel dont l’activité a été nécessaire et indispensable pendant toute la durée du confinement.
Par ailleurs, la ville a répondu à un appel à projet pour que le quartier des Fougères bénéficie de matériels informatiques afin de favoriser la continuité de l’instruction.

Aide à l’habitat

En plus du relogement éventuel, le loyer de l’hébergement actuel pourra être pris en charge pour les personnes en difficultés financières du fait d’un changement de la situation professionnelle en lien direct avec la crise sanitaire.

Soutien aux associations locales

Collecte de denrées :
Les associations locales d’aide alimentaire contribuent largement au soutien aux avonnais mais sont confrontées dans le même temps à des difficultés d’approvisionnement pour satisfaire aux besoins, parfois spécifiques, des personnes qu’elles aident. Afin de palier à ces difficultés, une collecte a été organisée par la Ville via le CCAS devant les commerces locaux (supermarchés et épiceries).

Achat de denrées :
Pour compléter l’approvisionnement en denrées des associations d’aide alimentaire locales qui seraient en difficulté d’approvisionnement par les circuits « classiques », le CCAS peut venir en soutien pour l’achat de denrées.

Maintien du lien social et aide humaine

Pour satisfaire aux besoins des avonnais les plus fragiles face au risque sanitaire du coronavirus du fait de leur âge ou de leur pathologie, et dont les sorties sont déconseillées, les services du CCAS ont augmenté la capacité du service de portage de repas à domicile (jusqu’à 50 repas/jour) et ont mis en place un service exceptionnel de courses solidaire (courses réalisées gratuitement par des agents municipaux pendant le confinement et le temps que le département est classé en rouge ou en orange en raison du coronavirus) pour les personnes âgées de plus de 70 ans ou fragiles, isolées et qui ne bénéficient pas habituellement d’un service d’aide à domicile.

De plus, un appel quotidien, week-end et jour férié compris, est réalisé par le CCAS auprès de chaque personne inscrite sur le registre des personnes vulnérables afin de maintenir le lien social, diffuser de l’information et s’assurer que leur état de santé et leurs besoins matériels et sociaux sont satisfaits.

Pour tout information : contacter le CCAS au 01 60 71 51 00, à service.ccas@avon77.com.