" Labyrinthes "

En 1984, Jean-Pierre Nadau rencontre Chomo, l’ermite marginal retranché dans la forêt de Fontainebleau. Cet artiste sculpteur, " philosophe et prophète " qu’il fréquente pendant six ans lui apprend tout. En 1987, il participe au tournage du film " Le débarquement spirituel " de Clovis Prévost sur Chomo. C’est à cette époque qu’il commence à dessiner en autodidacte, utilisant de l’encre de Chine sur de la toile ou sur de grands rouleaux de papier qui peuvent atteindre dix mètres de long. Architectures imaginaires, personnages fantastiques, formes organiques, masques, emblèmes, inscriptions, exécutés dans un graphisme minutieux, évoluent insensiblement en une mosaïque hétéroclite parfois monumentale où semblent bouillonner toutes sortes de cultures.