Expo : "Rétrospective 1941 à..."

JPEG - 74.1 ko
Exposition de peintures, sculptures et techniques mixtes De Pierre ALLINEI.

La première chose que j’ai vu de Pierre ALLINEI, c’est un autoportrait : un homme jeune plutôt qu’un jeune homme, peint de face, on dirait en noir et blanc, les cheveux bruns, un regard immense et sombre, un mélange de noblesse et d’intransigeance, d’élégance et de désespoir, de vérité et de force… Portrait exceptionnel, surtout pour notre époque.
Je m’enquiers du peintre et du modèle : on me répond qu’ils ne font qu’un et qu’il s’appelle Pierre ALLINEI… J’aurai l’occasion, plus tard de voir plusieurs de ses oeuvres, dans leur diversité – dessins,
peintures, gravures, sculptures, céramiques… et leur cohérence. Beauté des formes et des volumes, solidité de la construction (on reconnaît l’élève de Fernand LÉGER), simplicité des sujets, pauvreté souvent des matériaux (notre homme est un virtuose du carton), sûreté du trait, c’est pourquoi la gravure lui réussit si bien, intensité des couleurs, quand il y en a, sensualité des corps nus, sous l’entrelacs des lignes,
douceur ou souffrance des visages, somptuosité apaisée des natures mortes, avec sur tout cela une alternance de naïveté et de raffinement, un mélange d’obstination et de liberté, d’inquiétude et de grâce, d’exigence et de facilité… On sent les influences : PICASSO et LEGER, bien-sûr, mais aussi CEZANNE ou MATISSE. »

André COMTE-SPONVILLE

Pavillon de l’Érable

Mercredi de 15h00 à 19h00
Samedi et dimanche de 14h30 à 19h00

Entrée libre