Exposition : "Organismes mécaniquement modifiés"

Le matériau primordial se trouve donc dans cette récupération de pièces de métal abandonnées, dans leur gangue de rouille, exclues du cycle de la consommation car impropres, superflues, obsolètes. Ces rebuts, ces miettes, me touchent précisément parce qu’ils sont indésirables, hors circuit, qu’ils déclenchent en moi le besoin de les reconsidérer.
Le geste de ramasser ces objets, de les ramener et de les conserver au milieu d’une multitude d’autres résidus collectés un peu partout est fondateur dans ma pratique artistique.
Par cet aspect brut, simple et poétique, mon travail se situe volontairement en marge d’une réalité dictée par l’équation « je consomme donc je suis » et ne cherche pas à générer de la valeur. Il ne produit aucun bien de consommation nouveau, au contraire il récupère, il détourne et re-crée en se jouant de ce système. Comme un acte minuscule de résistance, il se glisse malicieusement dans les interstices de la formidable broyeuse qu’est notre société, pour dire qu’au fond rien n’est jamais perdu.

Exposition de sculptures d’Isabelle LAMELOISE

Pavillon de l’Érable
Mercredi de 15h à 19h
Samedi et dimanche de 14h30 à 19h

Entrée libre